Annie Cazaux reçoit du courrier

Suite à l’incident survenu aux Argentières, dont nous nous sommes fait l’écho sur ce site, le courrier ci-dessus a été reçu au domicile de notre candidate.Si on comprend bien la chose, le candidat sortant a demandé au Maire d’écrire à son opposante, pour lui expliquer que les menaces de la tempête Karine avaient fait queLire la suite « Annie Cazaux reçoit du courrier »

ON NE SE LASSE PAS DE LES LIRE

Peut-être l’ignorez-vous, mais l’équipe du candidat sortant entretient, tant bien que mal, un « journal » dans lequel on retrouve pêle-mêle les états d’âme du candidat, et les consignes réglementaires à respecter en temps de campagne. Et que pouvions-nous lire en date du 2 mars début officiel de la campagne municipale : AGIR POUR VOTRE AVENIR ACCUEILLire la suite « ON NE SE LASSE PAS DE LES LIRE »

Le SDIS à la Cassadotte

Quand dans la presse du 8 octobre 2010, l’édile élu en 2008 présente ses projets, il souligne que le SDIS (la caserne des pompiers) sera maintenu sur la ZAC de la Cassadotte. Le terme maintenu laissait entendre que le choix du terrain, arrêté en 2006/2007 par le Président du SDIS de l’époque, le Président duLire la suite « Le SDIS à la Cassadotte »

2020, une campagne assise sur la victimisation

Comme précédemment en 2014, 2020 met en avant la « victimisation » d’un édile qui ne la mérite pas, lui qui fut un « maire à plein temps », toujours à l’écoute, et respectueux de la démocratie. Présidant au Conseil municipal des débats qu’il voulait objectifs et remplis de considération vis-à-vis de l’opposition. On jugera du « fair-play » et deLire la suite « 2020, une campagne assise sur la victimisation »

Un budget participatif ?

Pour enrichir la réflexion collective, nous avons pu lire au verso d’une invitation, au sourire de papier glacé, que pour « Agir pour votre Avenir », il fallait être participant. Mais pas une participation au grand débat démocratique promis en 2019, non, ouvrir notre gousset pour enrichir de quelques écus l’escarcelle destinée à financer la campagne deLire la suite « Un budget participatif ? »

Inventer des modes de gestion partagée

En choisissant de nous engager vis-à-vis de vous par l’expression « Dynamisme & Partage », nous n’avons pas cherché à copier ce qui nous était promis en 2014, à savoir, « une gestion partagée ». C’est en vivant durant toute une mandature cette gestion soi-disant partagée, que nous avons pris la résolution de faire du Partage une réalité démocratiqueLire la suite « Inventer des modes de gestion partagée »

Que n’a-t-on pas entendu !

Affirmation forte en 2014, à l’entrée dans une nouvelle mandature généreuse en promesses : « Biganos se distingue par son renouveau permanent ». Et en janvier 2020, où en est-on de « l’arrivée massive de personnes qui travaillent à Paris » ? qui devaient être fascinées par l’aménagement du centre-ville, la Zone d’Aménagement Concerté de Facture, cœur de la commune, renouveauLire la suite « Que n’a-t-on pas entendu ! »