Ils feraient mieux de se taire …

Il paraît évident que certains n’ont pas encore compris que lorsque Annie Cazaux affirme quelque chose, c’est que c’est documenté, donc vérifiable. Le blog tenu par les porte-coton de Bruno Lafon a vu éclore un nouvel article, daté du 9 février, dans lequel est portée une attaque en règle de la tribune, parue dans leLire la suite « Ils feraient mieux de se taire … »

Le SDIS à la Cassadotte

Quand dans la presse du 8 octobre 2010, l’édile élu en 2008 présente ses projets, il souligne que le SDIS (la caserne des pompiers) sera maintenu sur la ZAC de la Cassadotte. Le terme maintenu laissait entendre que le choix du terrain, arrêté en 2006/2007 par le Président du SDIS de l’époque, le Président duLire la suite « Le SDIS à la Cassadotte »

2020, une campagne assise sur la victimisation

Comme précédemment en 2014, 2020 met en avant la « victimisation » d’un édile qui ne la mérite pas, lui qui fut un « maire à plein temps », toujours à l’écoute, et respectueux de la démocratie. Présidant au Conseil municipal des débats qu’il voulait objectifs et remplis de considération vis-à-vis de l’opposition. On jugera du « fair-play » et deLire la suite « 2020, une campagne assise sur la victimisation »

Notre réponse à la presse

Nous avons relevé dans l’édition du 29 janvier du journal Sud Ouest, un article prétendant faire une présentation de la candidature d’Annie Cazaux ; or il s’agit en l’occurrence d’une production « sui generis » du rédacteur de l’article. Annie Cazaux n’a pas participé à son élaboration, ce projet arrivant trop tard eu égard à l’histoire de laLire la suite « Notre réponse à la presse »

In cauda venenum

Ce titre fait référence à la dernière phrase d’un article récent, paru dans le journal du candidat sortant. Tout au long dudit article, le rédacteur s’évertue à nous expliquer le rôle, hautement bénéfique pour les communes, de l’Établissement Public Foncier de Nouvelle Aquitaine (EPFNA). Ce dernier a pour vocation de se substituer à la communeLire la suite « In cauda venenum »

Un budget participatif ?

Pour enrichir la réflexion collective, nous avons pu lire au verso d’une invitation, au sourire de papier glacé, que pour « Agir pour votre Avenir », il fallait être participant. Mais pas une participation au grand débat démocratique promis en 2019, non, ouvrir notre gousset pour enrichir de quelques écus l’escarcelle destinée à financer la campagne deLire la suite « Un budget participatif ? »

Inventer des modes de gestion partagée

En choisissant de nous engager vis-à-vis de vous par l’expression « Dynamisme & Partage », nous n’avons pas cherché à copier ce qui nous était promis en 2014, à savoir, « une gestion partagée ». C’est en vivant durant toute une mandature cette gestion soi-disant partagée, que nous avons pris la résolution de faire du Partage une réalité démocratiqueLire la suite « Inventer des modes de gestion partagée »

Biganos, Dynamisme & Partage

Dans la foulée du « bien vivre ensemble », il nous a suffi d’une seule feuille pour vous présenter les grandes lignes de l’engagement d’Annie Cazaux vis-à-vis de vous tous, Boïennes et Boïens. Mais pas de bristol pour vous demander de financer notre campagne. Chaque membre de notre liste connaît ses responsabilités et Annie Cazaux n’a vouluLire la suite « Biganos, Dynamisme & Partage »