ON NE SE LASSE PAS DE LES LIRE

Peut-être l’ignorez-vous, mais l’équipe du candidat sortant entretient, tant bien que mal, un « journal » dans lequel on retrouve pêle-mêle les états d’âme du candidat, et les consignes réglementaires à respecter en temps de campagne.

Et que pouvions-nous lire en date du 2 mars début officiel de la campagne municipale :

AGIR

POUR VOTRE

AVENIR

Période officielle de campagne électorale

02. mars 2020 · Ecrire un commentaire · Catégories: Articles

A partir du Lundi 2 mars , nous sommes dans la période officielle de campagne électorale et nous pouvons utiliser  seulement  les moyens classiques de propagande :

  • Les réunions : toutes les réunions publiques sont autorisées et peuvent se tenir sans demandes d’autorisation préalable jusqu’à la veille du scrutin.
  • L’affichage : les listes se voient attribuer des emplacements d’affichage dès l’ouverture de la campagne officielle et tout affichage relatif à l’élection est interdit en dehors de ces panneaux mis en place par les mairies (interdiction de « l’affichage sauvage »). Les affiches imprimées sur papier blanc sont interdites (sauf si elles sont recouvertes de caractères ou d’illustrations de couleur) ;
  • Les tracts : leur distribution n’est plus interdite pendant la période électorale depuis la loi du 14 avril 2011 ;
  • Les documents adressés aux électeurs : une seule circulaire pour l’ensemble de la circonscription électorale, le même format de papier pour toutes les listes, une feuille recto-verso au maximum validé par la commission de propagande.

Notre liste « Agir pour votre avenir » s’engage au respect  la démocratie et ses règles d’applications.

Et le meilleur, c’est bien la fin, car voilà notre équipe de « tartuffes » en plein travail : alors qu’au moment où vous pouviez lire cette belle envolée républicaine, Annie Cazaux faisait appel à la Gendarmerie afin qu’elle constate la violation, à la fois, de la règle de fonctionnement en période électorale de l’affichage autorisé (voir ci-dessous), et de l’occupation illégale de la salle des Argentières, illégale car cette dernière a été exclue, par un vote en Conseil municipal du 2 octobre 2019, des salles susceptibles d’être utilisées pour la campagne (voir ci-dessous) :

Mais le candidat sortant est coutumier du fait. Déjà, en 2014, il avait fait placarder au rond-point de Facture (4m x 3m) sur le mur d’un commerce, son sourire engageant bien connu, alors qu’un arrêté municipal du 16 avril 2006 l’interdit formellement :

Cliquer pour accéder à Arr%C3%AAt%C3%A9-portant-sur-les-zones-de-publicit%C3%A9.pdf

Ainsi, le voilà qui s’insurge, en des termes discutables, du fait que son portrait de candidat ait été grimé sur quelques affiches, invoquant un crime de lèse majesté sur dépositaire de l’autorité publique alors même que les règles démocratiques en cette période d’élection le placent en tant que simple candidat. C’est le même encore qui s’asseoit sur la légalité pour envahir une salle non autorisée, sous le prétexte qu’il pleut.

Même le temps est contre lui le pôvre !

Nous n’avons qu’un mot à dire : continuez

Il ne vous reste que 10 jours pour nous amuser.

Un avis sur “ON NE SE LASSE PAS DE LES LIRE

  1. A tous les gens qui s’étonnent de ne pas avoir de prospectus de votre campagne électorale. Le début officiel est à la date du Lundi 2 Mars 2020. Je vous remercie Madame d’avoir respecté la loi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s