Le SDIS à la Cassadotte

Quand dans la presse du 8 octobre 2010, l’édile élu en 2008 présente ses projets, il souligne que le SDIS (la caserne des pompiers) sera maintenu sur la ZAC de la Cassadotte.

Le terme maintenu laissait entendre que le choix du terrain, arrêté en 2006/2007 par le Président du SDIS de l’époque, le Président du Département et l’ancienne municipalité, était écarté. Pourtant, ce choix avait été acté car il offrait une sortie, adaptée à ses besoins particuliers, sur la D 1250. Les rotations des pompiers dépendant d’appels d’urgence, il était primordial de disposer d’un accès à la D 1250 direct et sécurisé.

Le rond-point du pont de la SNCF (dit de Leroy Merlin) avait même été dimensionné à cet effet et pourvu d’une branche supplémentaire.

Mais l’objectif de l’édile fraîchement installé était tout autre. Il s’empressa de développer commercialement cette zone, et par conséquent, d’offrir à des enseignes ledit terrain qui avait une place privilégiée. L’enjeu financier était trop fort pour qu’il lui résiste !

Depuis 2008, ont suivi des années d’errements, tractations, promesses, qui ont conduit le SDIS à accepter de la COBAN devenue entre temps propriétaire du site, un nouveau terrain, qui aujourd’hui s’avère complètement enclavé en fond de Zone d’Activité de la Cassadotte tristement connue pour le trafic de véhicules de tous gabarits qui en obstruent quotidiennement les voies d’accès. Pour parfaire la situation stratégique de ce nouvel emplacement, la future caserne fait face au crématorium !

Vous pouvez d’ailleurs constater en ce moment, que les travaux avancent. D’ici 2021 la nouvelle caserne devrait être opérationnelle …

Les conséquences d’un choix aussi peu éclairé étaient pourtant largement prévisibles. Annie Cazaux avait d’ailleurs alerté lors des différents Conseils, des difficultés qu’un tel choix engendrait. Si le transfert à la COBAN de la ZAC va permettre à la commune d’échapper au poids financier d’aménagements routiers supplémentaires pour tenter de remédier à cet emplacement peu adapté, les accès prioritaires en cours d’étude sont encore hypothétiques et ne régleront pas tout.

Constatation qu’une fois de plus les promesses ont été déjouées au profit du commercial, plus rentable qu’un service public, et quel service public !

Un avis sur “Le SDIS à la Cassadotte

  1. je peux vous dire Madame que beaucoup de persones sont orrifiés que se maire est mis ce crematorium dans la zone commercial. Le chagrin des familles n’est pas un commerce ordinaire, quel manque de respect Il ne mérite pas sa place de maire. Bon vent a un énergumaine pareil. il me degoute et je suis pas la seule.et en plus il rajoute la caserne il vont jamais pouvoir sortir les pompiers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s