IL REPART !

Presque une page entière dans le journal Sud Ouest du 13 janvier, réservée à cet événement tellement inattendu … « L’enfant du pays », a choisi pour ce moment un décor authentique : le fief familial. Et le rappel, pour faire pleurer dans les chaumières, d’un passé ancestral remontant à 1760.

Avec de tels symboles, comment ne pas choisir le « bon » bulletin de vote ?

Pour l’homme, le bâtisseur du nouveau Biganos, fini l’ambition, seule compte sa ville, celle qu’il n’a cessé d’embellir, depuis deux mandats, à coups de démolitions, la création d’un parc totalement invisible derrière une imposante muraille, un crématorium seulement boïen, parce qu’il doit nous rapporter 20 000 € de taxes annuelles : une rentrée financière appréciable, nous a-t-on affirmé, sur un budget (soit dit en passant) de 18 millions d’euros. Et aussi le centre bourg et ses trottoirs non entretenus, et des impôts maintenus à un niveau, le plus bas du Bassin. Mais pour combien de temps vu que l’usine, notre principale bienfaitrice, est passée sous l’égide de la COBAN ?

En revanche, pas d’allusion à la mirifique Zone d’Aménagement Concertée de Facture, l’Arlésienne de ces deux mandats, mais retour de la voie d’évitement du bourg par les camions, dont personne ne veut assumer la charge (quelque 4 millions d’euros), une passerelle pour l’accès aux quais de la gare, utilisable par les handicapés, lesquels n’ont pas eu droit jusqu’à présent à une sorte d’ascenseur car trop onéreux.

Enfin, la chasse au plastique, environnement oblige, mais pas tellement d’actualité si l’on en juge par l’état d’entretien de nos parkings et des trottoirs de la Côte d’Argent, de la route des Lacs et de la Libération, jonchés de toute sorte d’éléments polluants. Il fut pourtant un temps où les services techniques devaient récolter les mégots, devenus depuis omniprésents dans notre cité.

Et on nous apprend que les promesses nous seront adressées, cette fois, lors de visites en petit fourgon ; peut être sera-t-il électrique à défaut d’une calèche hippomobile, qui nous aurait rappelé « Biganos l’esprit village », tellement promis et qui n’a vécu que le temps des roses …

Promesse est faite d’un maire à plein temps, sauf bien sûr si lui sont offertes des présidences, telles la COBAN, le SIBA, le SYBARVAL, et pourquoi pas la future Grande Intercommunalité Bassin-Val de l’Eyre, et tout autre titre qui viendrait encore enrichir la déjà longue carte de visite.

La modestie étant la principale qualité de « l’enfant du pays », il ne pouvait être confronté à la présence d’une liste opposante laquelle n’a eu droit qu’à un lambeau de texte, ne pouvant en être autrement. Par contre, l’éventualité d’une troisième liste émanant d’un parti politique ne semble pas le troubler. Il nous apprend aussi que le Maire honoraire, qui avait géré la commune pendant 30 ans en « bon père de famille », avait été séduit par « sa science de la culture des pins et des espaces naturels », et l’avait nommé adjoint à l’urbanisme. C’est sans aucun doute pour cette raison qu’il n’a eu de cesse de faire tomber des arbres centenaires pour bétonner (en fermant les yeux sur les mêmes travers de la part de privés), et qu’il a négligé l’entretien des espaces naturels, tels les fossés communaux.

Pourtant, son grand-père lui avait montré la voie ; il nous manque beaucoup aujourd’hui.

Un avis sur “IL REPART !

  1. Il n’a pas à se référer à Mr. MOUNAIX, lui, qui avait acheté un terrain à côté des ensembles sportifs pour, soit construire un lycée, soit une piscine. Eh, bien Bruno Lafon qu’en a t’il fait ? i l l’a donné aux promotteurs pour l’euro symbolique. de quoi se réjouir. Nos ados devront se lever plus tôt pour les emmener en bus au Barp. Rajoutant ainsi de la pollution. Et puis, que dire, de la Zone commerciale qui nous amène un flux de voitures permanentes où il est impossible de circuler sans rester coincer dans les bouchons. Surtout qu’en fin de compte les taxes professionnelles commerces et SMURFIT sont versées dans l’escarcelle de la COBAN dont bénéficient toutes les communes de la COBAN. Aux Boïens les emmerdes aux autres communes les sous. on va encore dire merci à notre Maire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s