Biganos, Dynamisme & Partage

Dans la foulée du « bien vivre ensemble », il nous a suffi d’une seule feuille pour vous présenter les grandes lignes de l’engagement d’Annie Cazaux vis-à-vis de vous tous, Boïennes et Boïens.

Mais pas de bristol pour vous demander de financer notre campagne. Chaque membre de notre liste connaît ses responsabilités et Annie Cazaux n’a voulu d’aucune manière faire appel à votre porte-monnaie.

Depuis 2014, depuis notre position d’opposants, nous avons vécu la gestion communale et intercommunale, acquiesçant à ce qui pouvait l’être, refusant ce qui dépassait le réalisable, apportant le débat là ou il n’y avait que dictât.

Aujourd’hui, comme il y a six ans, notre ligne de conduite se résume à ne pas vous faire des promesses irréalisables. Vous en avez déjà trop eu.

Certains parmi vous pourraient conclure : « alors pourquoi vous engager ? »

Parce que nous sommes attachés à notre commune, nous y vivons depuis de nombreuses années et que, comme vous, nous avons pu constater sa dégradation malgré les millions d’Euros dépensés. Parce que d’année en année, les risques que nous avions soulevés en 2014, concernant les projets de l’équipe majoritaire se sont faits réalité.

Parce que notre connaissance experte des dossiers de notre ville nous permet de vous proposer une alternative à ce qui est nous est encore promis.

Il n’y a qu’à regarder les aménagements du centre ville, qui, s’ils étaient nécessaires, ne remplissent pas les objectifs attendus par tous.

Il n’y a qu’à observer les errements de la zone d’aménagement concerté du futur quartier de Facture.

Il n’y a qu’à se poser la question du bien fondé de l’emplacement choisi pour la construction de notre nouvelle caserne des pompiers qui, soit dit en passant, a séjourné 12 ans dans les tiroirs du candidat sortant.

Il n’y a qu’à observer l’état général de nos voiries secondaires ou le manque d’entretien régulier de notre ville.

L’image idyllique présentée il y a 12 ans, même aujourd’hui, à un constat amer.

Mais où en est donc « l’esprit village » prôné en 2008 ?

Où en est donc la « Biganos, plus forte plus généreuse » promise en 2014 ?

Et il faudrait que nous oubliions le bilan de ces 12 années ?

Et il faudrait apporter du débat, alors que certains préféraient les écourter lors de conseils municipaux, pour être à l’heure devant un match de foot ?

Et il faudrait que nous renouvelions notre confiance à un candidat qui n’a pas tenu ses promesses ?

Et il faudrait payer sa campagne ?

Aussi, en nous appuyant sur un staff administratif renouvelé et largement renforcé depuis peu, nous nous engageons à ce que ce prochain mandat soit celui d’une gestion honnête, transparente, responsable et clairvoyante. Notre objectif est de faire évoluer Biganos avec vous, de proposer une progression à la hauteur des possibilités financières de la ville sans négliger le présent depuis trop longtemps oublié à Biganos, pour rendre possible l’avenir que vous êtes en droit d’attendre.

Pas de grandiloquence, pas de promesses irréalisables, simplement du réalisme en travaillant avec vous, pour ce bien que nous partageons : NOTRE ville. Relever les défis de demain, c’est commencer par réparer les manquements du passé et s’employer à prendre en compte le présent !

C’est bien sur le bilan des 12 dernières années que les Boïens se prononceront le 15 mars prochain, n’en déplaise à certains !

Un avis sur “Biganos, Dynamisme & Partage

  1. pensez-vous faire de Biganos une ville plus agréable à vivre. J’en ai assez d’entendre que notre ville pue, à cause des nuisances de la Cellulose,Dalkia, et la station d’épuration de la circulation intense des camions et des voitures je n’ai jamais connu Biganos avec de tels bouchons à toute heure de la journée. est-ce dû à l’accroissement de la zone commerciale d’Auchan ? de plus les gens qui viennent à Biganos trouvent que notre ville est triste et sale. Il est vrai que comparé au villes voisines qui sont très accueillantes avec leurs entrées et ronds-points fleuris à Biganos nous faisons grise mine sans compter tous les papiers, déchets qui jonchent tous les trottoirs et bas côtés des routes. N’y a t’il pas comme dans d’autres communes des agents municipaux avec de petits engins pour ramasser tous ces détritus.? J’espère Madame que dans votre programme vous allez améliorer le quotidien des Boïens et non pas tout faire dans le « paraître ». Moi je veux continuer à vivre à Biganos, mais pas dans cette ville actuelle où l’on nous promet 800 logements, comment allons nous circuler. Seule l’avenue de la Libération est bien, mais on m’a dit que c’était une entreprise privée qui s’occupait de l’entretien des massifs. Mais Biganos n’est pas que l’Avenue de la Libération.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s