Aquitanis Ciné-Débat

Jeudi 5 décembre, le site Internet de la mairie invitait les Boïens à une séance d’information ; la page de cette annonce était agrémentée d’un dessin représentant des spectateurs devant un écran, et qui disaient : « demain à Biganos », « notre centre-ville en transition ».

A l’heure dite, entouré de l’équipe d’Aquitanis, l’édile était en majesté.

Et chacun de penser : « on va enfin savoir où en est ce projet, lancé depuis bientôt 5 ans, et dont les acteurs sont bien discrets ».

Et bien, il n’en fut rien !

Après avoir envoyé un film sur les actions citoyennes en gironde (économies d’énergie, réduction des déchets, permaculture, etc.) au demeurant instructif mais très éloigné de l’attente des spectateurs, un autre film retraçant la consultation des habitants, remontant à plus d’un an, mais aucune vision, même numérique de ce que pourront être les façades de la future Biganos.

Pas un mot sur l’avancement des travaux, début annoncé des constructions 2ème semestre 2020 (autant dire 2021 vu l’évolution jusqu’à ce jour). En 2018 on nous avait annoncé 2ème trimestre 2019 !

C’est peu de dire que nous fumes déçus d’une telle réunion qui n’apportait aucune nouveauté, si ce n’est que, d’une manière hautement discutable du point de vue du code électoral, nous avons eu droit à une intervention de l’édile qui, malgré la période pré-électorale qui exige de la retenue de la part d’un maire sortant, n’a pas hésité à nous dresser le catalogue de ses réalisations (le parc du Pin, la CAB, la zone agricole prévue dans le PLU actuellement en panne, etc.)

Pourtant, ce projet revêt une importance primordiale pour notre ville. La concession a été conclue pour une durée de 10 ans, dont la moitié a déjà couru, et personne ne croit que 800 logements pourront sortir de terre, d’ici le terme, alors qu’aucun promoteur n’a encore acquis le moindre m².

Mais l’importance ne réside pas seulement dans le respect ou non des délais, nous avons à Biganos aux dires de l’édile, 300 personnes en attente d’un logement, elles regardent certainement vers cette ZAC avec incrédulité et amertume.

L’importance, elle est aussi dans les besoins que cet accroissement de population va générer en matière d’infrastructures communales (écoles, crèches, tissu associatif, etc.), car cela se traduit directement en besoins d’investissements, lesquels, s’ils ne sont pas planifiés provoquent des situations dont certains voisins ont récemment souffert.

Les Boïens en tant qu’électeurs et contributeurs aux finances de la ville doivent être informés des conséquences de ce projet et de son impact sur leur quotidien. C’est de ma responsabilité comme candidate à l’élection municipale de vous alerter.

Rien, dans ce qui a été dit le 5décembre au soir, ne permet d’envisager le futur sereinement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s