Améliorer la sécurité pourquoi donc ?

Il faut rappeler ici que le maire est l’autorité de police administrative au nom de la commune. De ce fait, il possède des pouvoirs de police générale lui permettant de mener des missions de sécurité, tranquillité et salubrité publiques.

Notre ville arbore fièrement à ses entrées le label « Ville prudente »

Pourtant dans tel ou tel quartier, nombreux sont les habitants qui se plaignent de la vitesse des véhicules et des dégâts causés à la longue sur les bas-côtés, dont la plupart ne sont pas aménagés, sans parler de l’étroitesse de certaines voies lors des croisements. De fait, cette érosion des bordures associée à la vitesse, augmente les risques d’embardées ou de sorties de route et rendent les déplacements à pied ou à vélo le long de ces voies périlleux.

Il existe dans plusieurs endroits de la commune des carrefours ou des intersections, aménagés ou agrémentés de telle façon que la visibilité s’en trouve dangereusement réduite. Parfois c’est une haie généreuse sur un rond-point qui est en cause, empêchant l’automobiliste de bien évaluer l’arrivée d’une voiture sur sa gauche. Dans telle rue, sur laquelle le stationnement a été récemment organisé, ce sont les véhicules arrêtés qui créent l’obstacle pour celui qui redémarre du stop. Quant aux nouveaux aménagements de l’avenue de la Libération, du fait du partage non réglementé d’un même espace par les piétons, les poussettes, les trottinettes, les cyclistes et de la vitesse relative des uns par rapport aux autres, ils sont des lieux hautement générateurs de dangers pour leurs usagers.

Il reste du chemin à faire pour atteindre le Graal des 5 cœurs primant les villes les plus engagées dans la prévention et la sécurité routières.

Notre ville affiche à ses entrées depuis de nombreuses années qu’elle est dotée d’un système de vidéo surveillance

Un réseau de caméras de surveillance a été installé voilà déjà plusieurs années, ce type d’équipement coûte cher, surtout lorsque au bout du compte, il faut admettre qu’il n’a jamais fonctionné. Une nouvelle installation a été lancée, mais encore faudra-t-il s’assurer qu’on peut, enfin, compter dessus. Quoi qu’il en soit, les implantations essentiellement axées sur les ronds points des entrées de ville sont-elles des plus judicieuses pour qui veut sécuriser ses administrés ?

Biganos l’accueillante à 2h30 de Paris

La COBAN a doté notre commune d’un pôle intermodal remarquable. Beaucoup de Boïens l’utilisent pour se rendre à leur travail dans la métropole, et pas seulement des Boïens. Dans la journée, ces voyageurs peuvent observer parfois des équipes mixtes de sécurité, bien visibles, et à même de dissuader toute velléité de troubles de la part d’individus en mal d’occupation.

Mais le problème est plus aigu en début de nuit ; cette zone devient alors un lieu de rassemblement, voire de trafics, pour des désœuvrés qui en arrivent à s’en prendre aux biens des riverains ou aux véhicules stationnés sur le parking. C’est à ce moment là que des patrouilles visibles devraient être organisées afin de dissuader, et au besoin d’interpeller les délinquants.

Aussi lorsqu’on peut lire concernant la sécurité dans notre ville qu’  « il ne s’agit pas seulement de mettre en place des équipements ou des dispositifs. Il faut les suivre, les évaluer, les développer et les adapter aux situations qu’on rencontre jour après jour et y être attentif », force est de constater que la publicité est l’art de faire des mensonges entiers avec des demi-vérités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s